musicas.mus.br

Letras de músicas - letra de música - letra da música - letras e cifras - letras traduzidas - letra traduzida - lyrics - paroles - lyric - canciones - TOUT DE NOIR VêTU - ABD AL MALIK - música e letra

Utilize o abecedário abaixo para abrir as páginas de letras dos artistas

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Tout de Noir Vêtu letra


C’est comme si tu portais un vêtement que même si tu voulais tu ne pouvais enlever
C’est comme si tu portais un vêtement que même si tu pouvais tu ne voudrais enlever
C’est comme si tu portais un vêtement qui était censé dire aux autres qui tu es
C’est comme si tu portais un vêtement qui te condamnait à vivre dans l’obscurité

J’ai grandi dans la rue mf pour mattéo falkone
J’ai acquis du vécu nhf on est les mecs du neuhof
Pourquoi tu nous reproches de vouloir remplir nos poches
Que la lune je décroche de plus vouloir être médiocre
Massif en or quitte à rouler en porsche

C’est comme si tu portais un vêtement que même si tu voulais tu ne pouvais enlever
C’est comme si tu portais un vêtement que même si tu pouvais tu ne voudrais enlever
C’est comme si tu portais un vêtement qui était censé dire aux autres qui tu es
C’est comme si tu portais un vêtement qui te condamnait à vivre dans l’obscurité

Noir prêt-à-porter tout de noir vêtu
Tout se résume à notre vécu

J’ai grandi dans la rue avec trop rarement le sentiment d’exister
J’ai acquis du vécu avec ces gens qui te fusillent du regard et te parlent de paix
Pourquoi on a le seum dans le sang devine de qui sommes-nous descendants
Pourtant ils admirent mon vêtement parlent comme on parle même quand on agit bêtement

C’est comme si tu portais un vêtement que même si tu voulais tu ne pouvais enlever
C’est comme si tu portais un vêtement que même si tu pouvais tu ne voudrais enlever
C’est comme si tu portais un vêtement qui était censé dire aux autres qui tu es
C’est comme si tu portais un vêtement qui te condamnait à vivre dans l’obscurité

Noir prêt-à-porter tout de noir vêtu
Tout se résume à notre vécu

J’ai grandi dans la rue que des bonshommes personne ne dit mot
J’ai acquis du vécu même quand la stup filature et te prend en photo
Pourquoi dans un monde blanc comme la banquise
Tant de frères se défoncent et tisent
Se jalousent se brisent alors que dans la merde on s’enlise

C’est comme si tu portais un vêtement que même si tu voulais tu ne pouvais enlever
C’est comme si tu portais un vêtement que même si tu pouvais tu ne voudrais enlever
C’est comme si tu portais un vêtement qui était censé dire aux autres qui tu es
C’est comme si tu portais un vêtement qui te condamnait à vivre dans l’obscurité

Abd Al Malik - Letras

©2003 - 2018 - musicas.mus.br